Quand la nature devient son plus grand terrain de jeu

La route qui mène au bout du monde : la magique ruta 40

 

image

Tout le monde connait la fameuse route 66 qui traverse les Etats unis d’Est en Ouest (plus ou moins).

On parle cependant moins de la route panaméricaine ou route 40 qui est toute aussi mythique. Elle traverse toute la chaine des andes Argentine et Chilienne pour s’arrêter à environ 250 km du bout du monde. C’est depuis Bariloche jusque Rio Gallagos (Argentine), soit 1600 km, en 28 heures de bus que l’on a eu la chance de la découvrir.

La route tourne peu (sauf en montagne) et les paysages y sont sompteux. Ils sont de montagnes, de lacs, de marais, et désertique dans la Patagonie. C’est une vrai merveille pour les yeux. Le trajet passe vite si tu prends le temps d’apprécier ces paysages. Le coucher de soleil est lui aussi majestueux.

La route est dans l’ensemble assez belle sauf à certains endroit où il y a de nombreux nids de poule, où elle est étroite et dépourvue d’enrobé sur certains tronçons. Autant vous dire qu’il faut être sûr de son véhicule pour circuler sur cet énorme chemin. D’autant plus que le réseau téléphonique est rare. Les gens n’hésitent pas à s’arrêter et se dépanner entre eux (l’assistance dépannage n’existe pas) et se font des appels de phares et se saluent dès qu’ils se croisent.

Le long de cette étape, on trouve quelques villes un peu perdus qui font penser à des villages cow boys où le vent souffle et les chiens errant trainent partout en ville. Il faut en profiter pour faire le plein d’essence car certaines sont espacées de 200 km voir plus parfois. De Bariloche la Suissesse, à El Bolson la hippie à El calafate la ville étape pour los Glacieres, cette longue ligne est vraiment une chose à ne pas louper si tu traverses l’Argentine du Nord au Sud.

Cette route restera pour moi un moment magique. Une route et autour de ça de si grands espaces vides, nus d’habitations et de végétation. Le problème sur cette ligne d’asphalte c’est que t’as envie de t’arrêter tous les deux cents mètres pour prendre des photos. Voilà encore une étape de faite.

image

4 années ago 0 Comments Short URL

Sortir des sentiers battus et prendre le temps de découvrir un arrière pays méconnu

 Dans les voyages, il y a les coins touristiques où les gens te sautent dessus dès ton arrivée de bus et les autres endroits où quand le bus te dépose ben il n’y a rien d’autre qu’une route et un petit village de 1500 habitants.

L’idée était de rejoindre Concepcion à Puren en stop soit 180 km. Une fois l’itinéraire choisit, il a fallu trouver des morceaux de carton pour écrire le nom des villes et se placer à un lieu stratégique. La sortie de Concepcion fut laborieuse car aucune voiture ne nous a pris et l’heure tournant ben il a fallu opter pour un bus. Le voilà et il nous emmène à 80 km plus loin dans un bled pommé. Et là, par chance, au bout de 25 min un break s’arrête et nous charge pour vingt kilomètres.

On se retrouve à Curanilahue, petite ville de 31.000 habitants et là il faut manger car il est déjà 14h30. Notre voiture nous dépose dans une rue perdue où il a un petit restauraut très local (c’est comme si tu rentrais dans une maison). Quel délice ce mariscal caliente ! Bouillon de fruits de mer aromatisé au citron et à la coriandre ; le tout avec un verre ou plutôt une tasse de vin.

On en profite pour se renseigner sur la suite de notre parcours tout en discutant et se lavant les mains dans la cuisine. Vraiment convivial ce restaurant. Autre point remarquable, c’est le regard intrigué des habitants lorsqu’ils nous croisent avec nos énormes sacs. On doit être les seuls gringos à être passé ici.

Finalement on a repris un bus car il se faisait tard et on était dimanche. On aura finalement mis neuf heurs pour rallier nos cent quatre vingt malheureux kilomètres mais on a pris le temps d’apprécier la vie d’aventurier livré à eux même. Fini la vie déjantée de Santiago, maintenant c’est l’aventure pure ou tu planifies juste le trajet du jour et les choses à faire. C’est toujours plaisant d’arriver dans une ville inconnue tard le soir avec seulement deux ou trois adresses en poche pour dormir.

Maintenant direction le sud, sud, sud : la patagonie et la terre de feu quoi !

PS : un grand merci à Don Gustavo Vasquez de nous avoir accueillis à Puren. C’est le seul éleveur de canard au Chili et il fournit les meilleurs resto français en foie gras et magret de canard.

4 années ago 0 Comments Short URL

Santiago de chile : la pura vida !

Les voilà les premiers pas en Amérique du sud et plus particulièrement au Chili à Santiago. Cela fait bizarre de se retrouver seul à l’aéroport afin de parcourir 12.000 km pour aller retrouver son ami en plein tour du monde.

Mais quel bonheur après vingt sept heures de voyage de revoir sa petite frimousse. Chaud bouillant de se revoir, il m’emmène directement à l’auberge pour y poser mon sac de treize kilos et me présenter à ses amis de voyage. Après une douche rapide, c’est parti pour un barbec sur un toit de Santiago. La vue est géniale et les gens super cool. Espagnol, italiens, allemandes, anglaise (ah la première à me faire vibrer),.. C’est parti pour deux mois dans la peau d’un trilingue !

En attendant Tom pour descendre dans le sud du pays, on décide de vivre au jour le jour sans stress. Au programme, promenade sur les splendides collines de Santiago au milieu des cactus et des pins. Vue imprenable sur toute la ville. On a même trouvé un compagnon de voyage : un des nombreux chiens errant de la ville. Les journées et soirées se remplissent vite : repas dans une famille chilienne que connait Ludo, soirée en boite avec Stan et Nolween (merci d’ailleur pour leur excellent accueil).

Bref on prend le temps de vivre et de se raconter nos vies depuis les 5 mois que l’on ne s’est plus vu. La pura vida quoi ! Bière dans une piscine au 17ème étage what else ?

Un petit mot sur les chiliens : personnes très accueillantes, souriantes n’hésitant pas à te renseigner quand tu es perdu,… Et les chiliennes sont à tomber. Bref Santiago a tout pour plaire.

hasta luego amigos !

4 années ago 0 Comments Short URL