Quand la nature devient son plus grand terrain de jeu

Ma place est auprès d’eux

P1110772En cette dernière année vers la trentaine, je donne un nouveau sens à ma vie. Je sais pourquoi je suis né et ce que je dois apporter sur terre. Les vertus du voyage en sac à dos m’ont fait connaître un autre voyage bien plus puissant : le voyage spirituel. Un voyage au cœur de moi-même qui m’a aidé à comprendre qui j’étais.

Très prochainement vous pourrez découvrir « Mondes parallèles » : mon autobiographie et tout ce que ces long mois de voyage m’ont apportés. C’est ici

En vacances depuis peu, j’ai décidé de passer trois jours à la COP21. Une révélation et un avènement pour moi !! Je m’explique.

P1110781
J’ai souvent été confronté à un pessimisme ambiant ou à un je m’en « foutisme » concernant le changement climatique et de nos habitudes. Mais à quelques mètres du grand chapiteau où sont réunis tous les grands chefs d’Etats, se trouve une zone ouverte au public : espace génération climat.
Un nid à idées nouvelles et rencontres surprenante dans l’optique d’un monde meilleur. Car oui, le monde est en transition, la reprise de la croissance n’a pu lieu d’être, il faut penser à l’après pétrole, à un nouveau mode vie. Un nouveau monde est en marche. Le monde dans lequel je me reconnais et je souhaite désormais vivre. Un monde plus JUSTE, plus SOLIDAIRE et plus RESPECTUEUX DE LA NATURE. De nombreuses ALTERNATIVES DURABLES existent. Cet ensemble de communautés forme le monde de demain. Car oui, pour l’instant nous ne sommes que quelques communautés à travers les différents pays du monde à penser et vivre ainsi. Mais chaque jour elles grandissent et se réunissent pour gagner en puissance. C’est un long combat mais j’ai trouvé des alliées.
Rome ne s’est pas fait en un jour mais je sais au fond de moi que de minorité, nous passerons à majorité. Il en va de l’avenir de notre planète.

P1110763P1110756

Durant ces longs mois de vadrouille dans un confort aléatoire et souvent sommaire : on m’a beaucoup donné, appris. Il est temps de rendre la pareille. Sinon cela s’appelle être un profiteur et ce n’est pas le genre de la maison.

En parlant de maison.. je dois vous avouer que je vais très prochainement devenir sédentaire. L’envie d’avoir mon chez moi, mon intimité, une décoration à mon image, une manière de vivre telle que je l’imaginai a fait pencher la balance. Avec le temps, les envies changent. Le temps est venu de me créer mon cocon. Je suis très bien entouré et j’ai des tas de projets pour m’occuper.

Cette maison est vétuste (plus de 100 ans) ; je vais donc la rénover. Comme ma vie, elle sera en chantier un bon bout de temps. Me voilà propriétaire. Moi qui disais souvent être anti-terrain privatiser et libre d’errer où bon me semble. Me voilà à me contredire en faisant l’inverse.
Néanmoins je la définirais plutôt comme la maison du bonheur.
Ce bonheur passera par un accueil toujours chaleureux dans cette maison de campagne avec un énorme potager et fruitier agrémenté d’un poulailler afin de consommer des produits frais.
La municipalité où je vais habiter a une âme. Elle se compare à un village gaulois résistant et luttant contre les attaques extérieures : implantation d’une décharge, nuisances des avions la nuit, protection de l’environnement (dans les grands axes).
Cette commune est un peu bohême : peuplée d’artisans et de paysans. Elle ne compte que 800 âmes et la chanteuse Barbara a vécu dans ma rue. Yves Duteil en a été le Maire durant de nombreuses années. Ce village a tout pour me plaire.
Je vais pouvoir vivre en semi suffisance grâce à mes énergies renouvelables et fruits et légumes frais. Le monde de demain se construit aussi chez moi. Je me dois de montrer l’exemple.

Après trois jours à la COP et surtout toutes ces fantastiques personnes (venant des quatre coins du monde) rencontrées, une chose est sure : je suis né pour aider et guider ceux qui veulent s’en sortir et œuvrant pour rendre le monde de demain meilleur. Ma place est auprès d’eux.
Love

P1040271

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici la liste de mes plus belles découvertes :

Shamengo : espace communautaire virtuel et réel, de découverte, de partage et d’apprentissage pour permettre à chacun de prendre soin de soi, de créer dans l’éthique, de préserver la planète et de s’engager pour les autres. « La fabrique du nouveau monde ».

Le directeur de la maison d’édition : rue de l’échiquier qui propose des livres d’entretiens ou de vulgarisation pour rendre compte de la pensée et de l’action des hommes et des femmes de notre temps dans des domaines comme l’économie sociale et solidaire, le développement durable, l’écologie et la philosophie.

La rédactrice en chef du journal basta : un média indépendant centré sur l’actualité économique, sociale et environnementale. Constitué d’une équipe de journalistes et de militants associatifs, Basta ! contribue à donner une visibilité aux enjeux écologiques, aux actions citoyennes, aux revendications sociales, aux mouvements de solidarité et aux alternatives mises en œuvre.
Bref enfin une pratique journalistique qui n’est pas complaisante vis-à-vis des pouvoirs économiques et politiques.

Conférence : Océans et forêt au bord de l’asphyxie : agir pour redonner de l’air à la planète avec notamment Paul Watson et le cacique Raoni Metyktire

Elise Willer qui m’a présentée Justin Haaheim fondateur du coaching for social charge-makers. Un métier qui m’attire de plus en plus.

Gaël Giraud : un des quelque rares économistes prouvant qu’il n’y aura plus de croissance. Je vous conseille de lire quelques-uns de ses livres.

Film et rencontre avec les réalisat(eurs)(rices) :

Time to choose – Charles Ferguson
Demain – Cyril Dion et Mélanie Laurent
L’Urgence de ralentir – Philippe Borrel
Sacrée croissance – Marie Monique Robin

P1110760 P1110747

2 années ago 0 Comments Short URL

Enjoyed this Post? Share it!

Share on Facebook Tweet This!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.