Quand la nature devient son plus grand terrain de jeu

(N)iceland

Fêtes de fin d’années :

Sacrées et très attendus par les Islandais. Tout ferme tôt et ne réouvre que le surlendemain. De nombreuses décorations : des pères noël et des trolls (on ne le dit pas mais on y croit quand même un peu) partout  ainsi que de nombreuses guirlande lumineuse. Ca éclaire les longues nuits polaires. Même les tombes y ont le droit. Ils n’attendent pas le 1er Novembre pour y penser… .

Vente libre de feu d’artifices. Les Islandais dépensent une bonne partie de leurs économies là dedans. L’argent est en partie redistribué à certaines œuvres caritatives.
Durant deux heures non stop, c’est un fabuleux spectacle. On se croirait en pleine guerre car ça explose de partout. Attention car ici personne n’a suivi de formation de pyrotechnie et concernant le périmètre de sécurité : c’est simple, il n’y en a pas.
A nouvel an, tous le monde est devant la télé afin de regarder le programme immanquable : une sorte de remake ou parodie des choses qui ont marqué l’année en Islande.

Spécificités et vie à l’Islandaise :

Centre ville de Reykjavik déneigé entièrement grâce aux tuyauterie chauffante se trouvant sous les trottoirs. La géothermie est beaucoup employée sur l’île. Ne vous étonnez pas si vous sentez le souffre en prenant votre douche.
Le tri sélectif est très respecté : d’autant plus qu’une bonne partie y est évacué en Europe ou en Amérique puisqu’il n’y a pas d’usine de recyclage.

Les piscines font parti intégrante des mœurs. Elles sont toutes extérieures et chauffés. Vous trouverez des bains chauds et sauna/hammam. L’hiver : soyez Viking et n’ayez pas peur de rejoindre les différents bassins sous la neige avec des températures négatives. C’est bon pour la peau et la circulation sanguine. La sensation des flocons de neige sur ta peau est assez étrange je vous l’accorde. N’oubliez pas de vous doucher nu au risque de vous prendre des remontrances de la part de la sécurité.

La vente d’alcool n’est autorisée que dans les cafés, restaurants et magasin spécialisé : vinbudin (le Nicolas de chez nous). J’aurai d’ailleurs fait trente minutes de file d’attente le soir du réveillon de la Saint Sylvestre. Certains disent que cette politique a pour but de réduire le taux d’alcoolisme, d’autre afin de pouvoir taxer encore plus ce bon moyen de recette. Petit conseil : achetez votre alcool au duty free à l’arrivée.

Ici quand tu es malade, perdu ou que ton avion est en retard : on t’appelle un médecin, on prend le temps de t’aider ou de t’expliquer les choses sans que tu aies rien demandé.
Comme tous le monde se connait ou presque : il est fréquent de se rendre à plusieurs soirées ou fête le même soir.

Jamais sans ton lopapeysa l’hiver. C’est le pull en laine typique de l’Islande. Il est de plus imperméable.
Si vous êtes passionné par les volcans : regardez la chaîne 30. Elle diffuse les éruptions en cours dans le pays. Ou sinon rendez vous au volcano show ou cinema n°2 (dans la capitale) pour assister à la diffusion de documentaire spécialement dédiée aux plus grosses éruptions. Des images impressionnantes.

Mon point de vue extérieur :

Ressemblance avec Nouvelle zélande : que deux grandes villes puis ensuite de longues distance sans village, grand axe autour capitale puis ensuite route principale à double sens avec de nombreux ponts à chaussée rétrécie ne permettant que le passage d’un seul véhicule puis route principale  une nature à l’état brut, activité volcanique très présente, saison touristique courte juin juillet août avec beaucoup de camping et location de voiture.

On rencontre pas mal de mouton et beaucoup de chevaux.
Ils aiment bien la nourriture fumé.

Les Islandais ont pour moi un sacré culot/une sacré force de caractère pour pouvoir vivre sur île qui peut exploser ou être inondé à tout moment. Les hivers y sont longs et on y voit peu le jour. Mais le pire dans tous cela c’est qu’ils sont calmes comme si rien ne pouvait les atteindre. Un peuple très intéressant et qui semble soudé. Finalement un endroit où je me plairais bien, à mon image.

Je ne pouvais pas vous quitter sans vous parler des filles. Je les croyais un peu timide au premier abord mais s’était un faux à priori. Le contact est facile et on sait vite si c’est non, ok pour danser mais pas plus loin, ce soir c’est toi que je veux.

Une dernière chose, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur la météo locale (important pour savoir si vous allez voir ou non les aurores boréales) et sur l’état des routes (très bien détaillé) avant de partir.

Etat des routes : http://www.vegagerdin.is/english/road-conditions-and-weather/the-entire-country/island1e.html
Météo (avalanches, risque de tremblement de terre, vent, pollution) : http://en.vedur.is/

L’Islande hivernale, un monde de glace où tout semble figé. Mais la vie et la chaleur se cache sous terre ou dans les cœurs.    😉

3 années ago 0 Comments Short URL

Enjoyed this Post? Share it!

Share on Facebook Tweet This!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.