Quand la nature devient son plus grand terrain de jeu

Singapour : moderne et eduquée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De premier abord, cette ville m’a tout de suite fait penser à Rio de Jainero. Les connaisseurs vont me dire qu’ il manque les montagnes et favelas. Qu’il n’y a pas ces deux mythiques baies que sont : Ipanema et Copacabana. Qu’il n’y a pas l’ambiance samba, carnaval et caïpirihna mais ils confirmeront que cette ville Etat est un vrai havre de verdure. La chaleur humide, les nombreuses zones climatisées et le récent métro super propre et les 7 millions d’habitants chacune me permettent de faire cette comparaison.

Outre cette verdure permanente, ce que l’on remarque de premier abord c’est la relative propreté de la ville. Une histoire d’éducation me révèle Kobey, le boyfriend de mon amie Laura, qui me rajoute que les amendes encourues pour un jet de chewing gum, de mégots ou autre déchets sur la voie publique dissuadent vite de le faire. 500 SG$ si vous mangez et 1000 SG$ si vous fumez dans le métro.

Avec eux, j’ai pu me plonger dans le bain rapidement. Rien eu besoin d’organiser, une voiture à disposition et c’est parti pour de multiples activités. Il faut dire que ce n’est pas ce qu’il manque ici.

MacRitchie park : forêt humide, singes, iguanes,aviron, marche ou jogging autour du lac.
Marina bay : c’est ici que se déroule le défilé de la fête nationale, les galeries  marchandes de luxe, les buildings d’affaires et grands hôtels de luxe  à 200-300 USD la nuit.
Garden by the bay : un parc/jardin à visiter de jour comme de nuit avec des serres exeptionnelles où se trouvent une flore incroyable.
Sentosa : c’est l’île aux divertissement ! Universal studio, golf, luge, plages de sable fin, aventure parc, imitation saut en parachute,… .

OLYMPUS DIGITAL CAMERASingapour, indépendante depuis une cinquantaine d’années fait partie de ces villes nouvelles qui se développent à échelle grand V. Une place to be (où il faut être). Pas étonnant donc de voir autant d’expatriés et de marques française : bnp, decathlon, kronembourg, sans compter le prêt à porter et parfum de luxe… .

De manière général, les Singapouriens travaillent beaucoup et c’est surtout grâce à leurs postes de cadre que Laura et Kobey ont pu se rendre aussi dispo en journée. Flexible sur les horaires, ils ont travaillé ainsi de 23h à 2h puis de 6h à 9h le temps que j’étais là. Le dimanche ne leur pose pas de problème non plus. De toute façon les entreprises pour lesquelle ils travaillent ne ferment que 2 jours par an et eux n’ont qu’ont deux semaines de vacances annuelle.

Des pokémons partout et des personnes rivées sur leurs smartphones faisait planer un air de Chine ou de Japon. Rien d’étonnant puisque près de 40% de la population est d’origine Chinoise. Le mandarin et l’anglais font d’ailleurs partie de langue nationale. Bien que le dialecte Sino-indoneso-anglais fait plus office de langue nationale me diront mes guides attitrés.

Et quand au Japon, les Singaporiens adorent s’y rendre durant leur vacances d’hiver afin de s’adonner aux joies des sports d’hiver. Et ça décathlon l’a bien compris !

En transit ou en tant qu’expatrié, c’est la vie rêvé pour les citadins aimant la chaleur et la culture asiatique. A proscrire pour les petits budget et personnes recherchant l’authenticité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

9 mois ago 0 Comments Short URL

Enjoyed this Post? Share it!

Share on Facebook Tweet This!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.